Du potentiel à la Fédération Burundaise du Karaté

Clôture du stage à la Fédération Burundaise de Karaté

Du 28 février au 5 mars 2018, la Fédération Burundaise de Karaté a organisé un stage qui se clôture en succès pour les 47 participants.
Le passage de l’expert Espagnol Antonio Oliva Seba à la FEBUKA introduit le Karaté moderne au Burundi. La déclaration est faite par M. Christophe Nkurunziza, président de la fédération. “Le Burundi était à transition entre le Karaté traditionnel et le moderne qui est utile pour les compétitions de haut niveau”, explique-t-il. Et d’ajouter que la méthodologie d’enseignement de l’expert qui entraîne l’élite mondiale avait l’objectif d’aboutir à une application correcte et précise. Les attentes ont été satisfaites d’autant plus que les entraîneurs participants sont passionnés et appliqués comme l’a noté l’expert dans son rapport.

Puisque le Karaté fait désormais partie des sports admis aux Jeux Olympiques, le Burundi a du potentiel pour ses jeunes qui sont appliqués. Le constat est de l’expert de la Fédération Mondial de Karaté, Antonio Oliva Seba qui est satisfait du niveau des stagiaires. Pour avoir dispensé ce genre de formations dans 92 pays, cet entraîneur de haut niveau trouve talentueux les stagiaires qui apprennent si vite. Parmi eux, le jeune Elvis TERIMBERE se fait remarquer et promet déjà un bel avenir. Il occupe la 5e place au niveau continental et 11e mondial.

Dans le but d’accroître le nombre de champions au classement mondial, la FEBUKA devra augmenter les participants aux grandes compétitions internationales.

Légende-photo: En compagnie de l’expert Antonio Oliva Seba, des responsables de la fédération et du CNO, les stagiaires posent munis de leurs certificats.

Thierry Niyungeko

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *